Retour Accueil

Planète Écho

Association d'éducation à l'environnement et au développement durable
 Retour Accueil

 Association régie par la loi de juillet 1901

www.planete-echo.net

Sommaire | Paris trie ses déchets | Le cycle du papier | Pourquoi recycler ? | Atelier papier recyclé | Festival du Vent | Nos publications | Comprendre les logos | Spécial enseignement | Eugène Poubelle | L'écologie au Conseil de Paris | Nos actions | Prévention des déchets | Galerie virtuelle | Le papier en questions | Développement durable | Espace jeux | Index des déchets | Nos interventions | Où acheter du papier recyclé ?
Faire une recherche sur la totalité du site : www.planete-echo.net

Ici, la seule monnaie d'échange, c'est la valeur humaine

Affiche Festival du vent 2010

19e FESTIVAL DU VENT - CALVI
Du 27 octobre au 31 octobre 2010

Après 9 participations (1998-2007 sauf 2004), nous voici, à nouveau, conviés à participer à cette 19ème édition.

Nous proposerons aux enfants la fabrication de carnets et de petits cahiers en recyclant les programmes périmés des éditions précédentes (voir nos prototypes !) : une façon ludique et pédagogique d'initier les enfants et leurs parents au recyclage du papier.

Le passeport Mission Ekolo® n'est pas reconduit cette année, mais vous pouvez toujours découvrir le jeu de 2006 ! Découvrez la mission Planète écho. Découvrez également le reportage de France 3 Corse, réalisé, en partie, sur le stand de Planète écho.

Le témoignage fourni en 1999 (lire le texte ci-dessous) présentant l'atelier reste d'actualité (avec quelques modifications) pour se faire une idée de ce que nous sommes capables de faire. Evidemment, les années d'expérience permettent d'améliorer le système (surtout pour le séchage des feuilles), mais nous aimons beaucoup ce texte !

Afin d'aborder la problématique des autres déchets, nous avons fabriqué en 2001 et 2002 de drôles d'objets en canettes et en bouteilles plastique... Pour les découvrir, cliquez sur les petites images ci-dessous.

Pour des détails sur l'atelier recyclage du papier, pensez à consulter notre page "fiche technique".

 L'Homme aux mains bleues

(article rédigé en novembre 1999, il reste toujours d'actualité, nous l'aimons beaucoup !)


Courte galerie de souvenirs

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Festival du Vent 2001

Festival du Vent 2002

Voir d'autres images de nos participations : 1998, 1999, 2000.

En suivant l'homme aux mains bleues, j'arrive au stand de papier recyclé. Il s'assoit à califourchon sur un banc, devant son fief ; sa tente verte et blanche est assortie à ses voisines qui abritent l'Office National des Forêts d'un côté et une fabrique d'insectes en carton de l'autre.


L'homo-recycleur se met à déchiqueter des pages de journal humide perdant leurs lettres de noblesse au fond d'une bassine posée sur le banc. Son but est d'obtenir la mixture du bac d'à côté : faits divers et info sportives se noient de concert dans cette fosse commune, formant une pâte bleuâtre. Les enfants sont moins dégoûtés que moi puisqu'ils sont impatients de plonger leurs menottes dans ce papier haché que certains trouvent "doux". Mais avant d'en remplir l'un des flacons qui circulent, ils doivent mettre la main à la pâte initiale. Eux aussi déchiquettent donc et écarquillent les yeux : les explications de l'homme aux mains bleues (qui, lui, écarquille les paupières davantage dans l'espoir de bénéficier d'allumettes que par surprise) sont justes : des fils appelés "fibres de cellulose" sont visibles dans les morceaux de journaux.


Dans un seau se trouve l'eau colorée en bleue qui teinte les manoeuvres et avec laquelle il faut finir de remplir la bouteille.


Sous la tente, deux jeunes femmes prennent le relais dans l'enseignement de la fabrication d'enveloppes en papier recyclé -car c'est de ça dont il s'agit ici. Elles entraînent à leur tour les enfants aux yeux encore écarquillés, ainsi que des parents particulièrement détendus, dans la spirale infinie du recyclage : en quelques gestes simples, chacun recompose une feuille de papier.


Chaque écolo anonyme pose ensuite son oeuvre sur une table accueillant des consoeurs déjà sèches que d'autres enfants ravis viennent chercher -à moins qu'ils ne s'agissent d'enfants chercheurs qui viennent en ravir car je me demande si cette fresque d'enveloppes bleues, roses et vertes (j'ai dû louper 2 seaux de colorants) ne risque pas d'attirer quelques prédateurs non recycleurs ; j'en suis là de mes réflexions lorsque je m'aperçois que je me retrouve à nouveau dehors, non loin du banc où l'homme se bleuit les mains ; la boucle est bouclée, le cycle est cyclé. J'ai fait le tour du site mais j'entre à nouveau sous la tente, attirée par son atmosphère chaleureuse ; là-dessous, tout n'est que succès, calme et ingéniosité. Les outils utilisés sont familiers et exploités jusqu'à leur dernier souffle ; même l'eau semble assoiffée de fatigue de par l'incessante récupération dont elle est l'objet ­ainsi, par exemple, les éponges doivent être essorées au-dessus d'un seau ; le précieux liquide ne doit pas abreuver le sol pourtant méritant et aride car incessamment piétiné. Tout gaspillage serait une insulte aux filtres artisanaux pendus çà et là. Ces mobiles, autant décoratifs que peuvent l'être des morceaux de bouteilles d'eau minérales emboîtés l'un dans l'autre, ont le devoir (mais, au vu du résultat, pas l'obligation) de transformer en eau claire cette omniprésente eau bleue : celle-ci passe en effet par des couches de composants naturels (sable, charbon de bois pilé, coton) accolées dans ce plastique des Volcans d'Auvergne, telles de véritables strates paléo-jurassiennes.


Des peintures murales se détachent du fond : il s'agit de panneaux à forte consonance didactique illustrés de photos d'humus et d'usine de recyclage. A côté s'amoncellent des collines de journaux ; prêts à être mâchés, ils nous rappellent que nous avons tort de jeter nos quotidiens sans essayer d'en faire du papier à lettres.


Se trouve même isolée dans un coin une esquisse de cerf-volant en papier recyclé qui contribue à faire regretter que tant d'idées bio soient rassemblées sous un plastique couleur dentifrice plutôt que dans une grotte simplement creusée par l'érosion.

Françoise Reynier - Novembre 1999

 

Pour en savoir plus sur le Festival du vent : www.lefestivalduvent.com

Retour haut de page


Carnet recyclé

Festival du Vent 2010 - du 27 au 31 octobre.

Cette année, nous proposons aux enfants (mais aussi aux adultes !) de recycler les programmes du Festival 2009 non distribués et de les transformer en carnets.

Ces carnets reliés comportent 3 ou 4 feuilles.

Les habitués de notre stand pourront toujours fabriquer des enveloppes...

Alors, rendez-vous à Calvi du 27 au 31 octobre !

Retour haut de page


 

 

Chère éco-aventurière,

Cher éco-aventurier,

Prépare dès à présent la mission qui t'attend dans le stand de Planète écho en prenant connaissance des définitions des mots que tu devras découvrir. Pour t'aider, un passage sur le stand reste indispensable.

Tu peux également t'aider en utilisant notre atelier virtuel, en cliquant ICI !

Bonne chance !

 

Tu peux aussi télécharger la page complète en cliquant sur le dessin ci-dessous.

Epreuve "Planète écho" de la Mission Ekolo®.

En 2006, la "Mission Ekolo®" (série d'épreuves à réaliser dans différents stands) comportait de nombreuses épreuves. Nous présentons ici celle que les enfants devaient réaliser dans l'atelier de Planète écho.

Il s'agit de mots croisés dont les définitions portent sur l'atelier recyclage de papier.

Définitions :

Horizontal :
1 - Je suis l'instrument qui retient la pâte et laisse s'écouler l'eau.
2 - Je suis l'usine dans laquelle on fabrique le papier.
3 - Je suis la matière végétale fibreuse utilisée dans la fabrication du papier.
4 - Je suis ce que fabriquent les enfants dans l'atelier de Planète écho.
5 - Je suis l'un des récipients dans lequel les enfants préparent la pâte à papier.

Vertical :
a - Je vais devenir le bien le plus précieux, on m'utilise pour préparer la pâte.
b - Je vis dans la forêt et je peux servir à fabriquer du papier.
c - Je suis l'action qui consiste à faire du neuf avec du vieux.
d - Je suis la matière première utilisée par Planète écho pour fabriquer du papier (au pluriel).
e - Tu m'utilises pour dessiner, je suis une feuille de...

Retour haut de page


Dernière mise à jour : 15 septembre 2010