Retour Accueil

Planète Écho

Association d'éducation à l'environnement et au développement durable

 Retour Accueil

Retour Sommaire

 Association régie par la loi de juillet 1901

www.planete-echo.net

Sommaire | Paris trie ses déchets | Le cycle du papier | Pourquoi recycler ? | Atelier papier recyclé | Festival du Vent | Nos publications | Comprendre les logos | Spécial enseignement | Eugène Poubelle | L'écologie au Conseil de Paris | Nos actions | Prévention des déchets | Galerie virtuelle | Le papier en questions | Développement durable | Espace jeux | Index des déchets | Nos interventions | Où acheter du papier recyclé ?
Faire une recherche sur la totalité du site : www.planete-echo.net

Index des déchets

Bacs ou déchetterie ?

Ci-dessous répartition des déchets, par bac, dans Paris conformément à l'arrêté du Maire de Paris du 10 octobre 2007. En général, les consignes de tri sont identiques d'une comme à l'autre. En cas de doute, mettez votre déchet dans le bac dédié aux ordures ménagères. Il vaut mieux perdre un déchet que de condamné un camion entier (il risque d'être refusé à son arrivée au centre de tri).

Bac pour le verre

Consulter la campagne de communication de septembre 2007

Bac à couvercle blanc :

Uniquement les bouteilles en verre, pots en verre et bocaux en verre.

Ces emballages doivent être débarrassés de leurs couvercles, bouchons et accessoires dès lors que ces couvercles, bouchons et accessoires ne sont pas des produits verriers.

Pour en savoir plus sur le verre de façon ludique, consultez le site verre-avenir junior.


Bac pour les emballages et l'électroménager

 

Consulter la campagne de communication de septembre 2007

Bac à couvercle jaune :

Uniquement les déchets recyclages hors verre.

- les emballages ménagers en carton : briques alimentaires, boîtes, suremballages et cartons d'emballage (ces derniers doivent être pliés afin de réduire le volume occupé),
- les emballages ménagers en aluminium et en fer : boîtes-boissons (cannettes), bidons de sirop, boîtes de conserve, barquettes en aluminium et aérosols. Tous doivent être bien vidés.
- les bouteilles, flacons de produits ménagers et de toilette et cubitainers vides en plastique n'ayant pas contenu des produits toxiques ou dangereux.
- les journaux, magazines, prospectus imprimés, papiers d'écriture, enveloppes et papiers krafts.

Les déchets recyclables doivent être déposés en vrac dans le bac à couvercle jaune. Ils ne doivent pas être enfermés dans des sacs.

Pour découvrir le devenir des déchets ainsi collectés, consultez notre visite du centre de tri de Nanterre (photos et vidéo).

Avril 2011, pour la première fois, un centre de tri des déchets ménagers issus de la collecte sélective ouvre dans Paris intra-muros ! Découvrez ce nouveau centre de tri.
C'est le premier centre de tri des déchets... par mairiedeparis


Bac pour le reste !

 

Consulter la campagne de communication de septembre 2007

Bac à couvercle vert :

Doivent être déposés les déchets ménagers et assimilés ne faisant pas l'objet d'une collecte sélective.

Doivent notamment être jetés dans ces bacs :
- les emballages souillés,
- les papiers absorbants,
- le papier peint,
- les films en plastique,
- les couches-culottes,
- la vaisselle (porcelaine, faïence, pyrex),
- la terre cuite (pots de fleurs),
- les bris de verre.


Déchets à apporter à la déchetterie :

A Paris plusieurs déchetteries vous attendent. N'hésitez pas à en profiter !

Sur cette carte vous trouverez la localisation des déchetteries parisiennes (adresses, horaires d'ouverture, règle d'accessibilité...). Vous pourrez également calculer votre itinéraire pour vous y rendre.


Afficher Déchetteries parisiennes sur une carte plus grande


 

Les encombrants (ou les monstres).

Depuis mars 2006 et la mise en place d'un nouveau logiciel de gestion des encombrants, les Parisiens qui souhaitent se défaire d'objets volumineux, disposent des possibilités suivantes :
Apporter leur objet dans l'une des cinq déchetteries parisiennes, en accès gratuit et ouvertes 7 jours sur 7 (sauf les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai).
Prendre rendez-vous pour l'enlèvement de leur rebut devant leur domicile
1. soit en téléphonant au 3975 ou auprès de la division propreté de leur arrondissement,
2. soit en se connectant sur le site : www.environnement.paris.fr
 
L'enlèvement au domicile des objets encombrants est désormais réalisé dans la demi-journée suivant la prise de rendez-vous (contre 1 à 2 jours auparavant), et en tout point de la capitale, tous les jours sauf le dimanche. Les dépôts d'objets sur la voie publique sont autorisés sur les tranches horaires 6 h 00 à 8 h 00 et 12 h 00 à 14 h 00. L'organisation des services d'enlèvement permet également de collecter les dépôts sauvages non signalés dans les 24 heures.
 
Source : Mairie de Paris, point presse du 3 octobre 2006, lancement de la campagne propreté. Découvrez les visuels de la campagne propreté.

Logo Eco-systèmes

Pico Point de collecte DEEE

 Certains déchets doivent être rapportés chez les revendeurs. C'est le cas des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques : télévision, réfrigérateur, sèche-cheveux, téléphone portable, barbecue, console de jeux, imprimante, rasoir, lave-linge, micro-onde, chauffe-eau...). Ces déchets sont reconnaissables grâce à leur logo : une poubelle barrée.
Si le principe repose sur le "un contre un", vous pouvez vous débarrasser des lampes et des piles sans être contraints de racheter le produit identique. Attention, pour les lampes et les piles il s'agit d'un autre éco-organisme. Les lieux de collecte peuvent être différents (voir plus bas) !

Depuis 2006, dans toute la France, la collecte des DEEE est organisée par Eco-systèmes.

Le consommateur participe en payant une éco-participation. Le montant est indiqué sur les étiquettes de manière visible et séparée du prix du produit. Ce n'est ni un impôt, ni une taxe. Il s'agit uniquement d'une paticipation au financement de la filière.

Pour en savoir plus : www.eco-systemes.fr


Sur ce site vous trouverez les adresses des points de collecte spécifiques aux DEEE proche de votre domicile. Débarrassez-vous intelligemment de vos vieux DEEE !


Le cas des lampes.

Si la société Eco-Emballage est connue du grand public pour son action en direction des emballages ménagers et le fameux point vert, une société, agréée par les pouvoirs publics, s'occupe de son côté de la collecte et du ramassage des lampes et autres tubes.

Découvrez la collecte des lampes grâce à cette vidéo de Terre.tv

Mars 2011, campagne Grand Public (passage sur les chaînes de télévision) pour inciter encore plus de Français à adopter le bon geste de tri. 2 Clips vidéo que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Pour en savoir plus : www.recyclum.com

Il existe un site grand public : www.malampe.org

 


logo corepile, eco-organisme chargé de la collecte des piles et accumulateurs

logo screlec, eco-organisme chargé de la collecte des piles et accumulateurs

Le cas des piles et des accumulateurs.

Pour les piles et accumulateurs, deux eco-organismes ont été agréés par les pouvoirs publics : screlec (société créée en 1999) et corepile (société créée ne 2003).

Pour en savoir plus : www.corepile.fr ou www.screlec.fr

La société Screlec édite un site grand public accessible à l'adresse suivante : www.batribox.fr
Ce site permet d'appréhender la problématique "pile et accumulateur" sous une forme ludique.

La société Screlec propose une collecte dans les établissements scolaires. Pour en savoir plus sur le pack école.

Découvrez le tri des piles grâce à une vidéo de Terre.tv


Les médicaments non utilisés (MNU).

Les vieux médicaments peuvent (enfin) retrouver le chemin des pharmacies. En effet, le système précédent a connu de nombreuses imperfections qui remettaient en cause le fondement même de la collecte. L'aspect humanitaire était parfois contrarié par certaines malversations. Depuis 2009, les médicaments collectés par les officines ne sont plus redistribués mais simplement détruits sous contrôle (incinération à haute température).

Il s'agit donc d'une démarche écologique. Les molécules actives présentent dans les médicaments peuvent avoir des conséquences sur l'environnement. Il faut donc s'en débarrasser de façon intelligente. Pour être complètement écolo (et ne pas surcharger les fours), nous vous proposons de séparer les tablettes qui contiennent les médicaments (à rapporter au pharmacien) de la notice et de l'emballage qui, eux étant en papier et/ou carton, peuvent être facilement recyclés lorsqu'ils sont déposés dans le bac des déchets recyclables.

Oubliez vos anciennes méthodes de destruction (poubelle, toilettes ou lavabo) et optez pour une démarche respectueuse de l'environnement.

Pour en savoir plus : www.cyclamed.org

2015. Afin de poursuivre l’acquisition du Réflexe Cyclamed et de mieux sensibiliser la société civile et la profession à la question des Médicaments Non Utilisés, une vague de spots télé sera diffusée en ce début d’année.

Destinés au grand public, ces spots sont l’occasion de rappeler, en particulier aux mères de familles et aux seniors, les enjeux de la collecte : sécurité sanitaire et protection de l’environnement.

Cette campagne a eu lieu du 29 décembre 2014 au 25 janvier 2015 sur TF1 et M6. (source : cyclamed)

Pour satisfaire de très nombreuses demandes d'internautes, voici quelques éléments de réponses concernant la présence des symboles ® et ™ présents sur les emballages des médicaments, et souvent associé au nom du médicament :
- le symbole ® [registered] indique qu'il s'agit du nom commercial du médicament,
- le symbole
™ [trademark] indique qu'il s'agit d'une marque déposée.


Logo Eco TLC

Les textiles, le linge et les chaussures (TLC).

texte à venir

Pour en savoir plus : www.ecotlc.fr


Ouvrez la porte de vos placards, et observez... puis triez et jetez !

Attention danger !

Nos placards, nos greniers, nos caves renferment de nombreux produits dangereux. Sans trop y faire attention, nous emmagasinons des bidons, bouteilles, bombes... qui présentent de nombreux risques pour notre santé et pour l'environnement. Ce n'est pas pour rien que certains de ces produits possèdent des bouchons de sécurité !

Il nous prend, de temps de temps, l'envie de nous en séparer. Mais comment faire ? Où les jeter ?
Les plus courageux essayerons d'aller jusqu'à la déchetterie, mais à Paris, elles ne sont pas faciles d'accès pour qui ne possède pas de voiture (un ménage parisien sur deux ne possède pas de voiture). Et puis prendre sa voiture pour aller jeter un bidon, même toxique, ce n'est pas très développement durable !
[à propos des déchetteries, consultez notre intervention lors de la CEMEDD consacrée au Plan de Prévention des Déchets pour Paris].
Les habitants du XIIIe arrondissement, les veinards, peuvent utiliser l'espace propreté situé sous le métro Nationale (ligne 6). Mais là encore, traverser Paris pour venir déposer ses déchets n'est pas la solution idéale.
 
La première précaution réside donc dans la non-utilisation de ce type de déchet ! Il existe pour beaucoup de situations des produits alternatifs, par exemple : un flacon-pompe plutôt qu'un aérosol (potentiellement dangereux - c'est écrit dessus !). Néanmoins, ces produits existent, et il faut s'en débarrasser intelligement. Les Parisiens peuvent donc utiliser le 3975 pour prendre rendez-vous. Cet enlèvement est gratuit.
 
Faites-vous peur, cliquez sur l'image !
 
Pour découvrir le sens de ces logos (signification, risque, danger).
nnnn

version 1.5 du 25 octobre 2007 - Mise à jour : 27 février 2015