Planète écho

Association d'éducation à l'environnement
et au développement durable
depuis 1994

Atelier papier recyclé ou... faites-le vous-même !

Chaque année, des tonnes et des tonnes de papier sont jetées alors qu'il serait facile et possible de leur donner une nouvelle vie. Nous vous proposons, sur cette page, deux méthodes de fabrication artisanale. Cette activité, facile et peu onéreuse, vous permettra d'appréhender le recyclage du papier (les étapes sont les mêmes que dans l'industrie !) et de préserver ainsi notre environnement. Vous commencerez par fabriquer quelques feuilles, puis ces feuilles deviendront carnets, cahiers... A vous de jouer !

Avec cette page vous allez :
• découvrir la fabrication artisanale du papier,
• découvrir comment fabriquer du papier recyclé à la maison,
• transformer votre cuisine ou votre garage en moulin à papier...en fabriquant votre forme, en préparant la pâte à papier puis en réalisant vos premières feuilles de papier recyclé

Avant de commencer : un atelier papier recyclé à la radio !

Un atelier papier recyclé à la radio sur France bleu Paris
L'atelier papier recyclé de Planète écho à la radio ! (France Bleu Ile-de-France)
Planète écho a investi un des studios de France Bleu Ile-de-France et délivre une recette de papier recyclé.

Découvrez la chronique de Stéphanie Thomas (France Bleu Ile-de-France). Durée 3'25.





retour haut de page

Préparation de la pâte

Atelier papier recyclé - Mixeur : mixage de la pâte - www.planete-echo.net
2 - Le mixeur est d'une aide préciseuse pour rendre la pâte plus fluide.

Atelier papier recyclé - Préparation de la pâte à papier - wwww.planete-echo.net
3 - La pâte est prête !
Atelier papier recyclé - Trituration de la pâte à papier - www.planete-echo.net
1 - Trituration de la pâte : les vieux journaux se transfroment en une pâte grise...
Matériel : des vieux journaux, un sceau, une bassine, un mixeur dédié à cette acitivité.

Pour débuter dans le recyclage du papier, le plus facile est d'utiliser des vieux journaux. Le papier journal va mieux boire l'eau que le papier glacé des magazines.
Les pages des vieux journaux sont déchirées en bandelettes de 2 à 3 cm de large. Le journal se découpe plus facilement d'un côté que de l'autre. Lors de la fabrication industrielle, la pâte est projetée sur une toile qui tourne très vite. De ce fait, les fibres de cellulose prennent une orientation que l'on retrouve en regardant de près le papier déchiré.

Les bandes sont ensuite découpées en petits morceaux qui sont déposés dans une bassine. On les recouvre d'eau (de préférence chaude). Lorsqu'il est mouillé, le papier se déchire beaucoup mieux. Vous pouvez anticiper en laissant tremper le papier toute la nuit.

A force de trituration (1), les morceaux de papier se transforment en une espèce de pâte qui ressemble à de la "purée" pleine de grumeaux. La pâte est grise car les encres utilisées pour imprimer les journaux sont solubles dans l'eau. Après plusieurs minutes, on ne voit presque plus de morceaux de papier. Afin d'activer cette phase, on peut passer la pâte au mixeur (2) (Attention, le mixeur ne doit pas être utilisé par les enfants !). La pâte est prête (3) !

Vous pouvez utiliser des photocopies ou des copies laser. Attention, ce papier est plus difficile à utiliser. En général, il vaut mieux utiliser le mixeur (le papier a été traité et il "boit" moins bien que le papier journal). Mais l'avantage réside dans le fait que les encres (laser et photocopie) sont "cuites" : elles ne sont donc pas solubles dans l'eau. La pâte obtenue sera blanche avec de petits points noirs.

retour haut de page

Fabrication de la feuille - Avec le kit en forme d'enveloppe* :

Atelier papier recyclé - Dosage de la pâte à papier
4 - Dosage de la pâte : un peu de pâte et beaucoup d'eau

Atelier papier recyclé - Dosage de la pâte à papier
5 - Versement de la pâte dans le moule
La pâte que l'on vient de préparer est encore trop épaisse. Pour fabriquer la feuille, il faut en prendre une petite quantité et la diluer avec de l'eau. C'est ce que l'on fait grâce à la bouteille graduée (4). Vous pouvez utiliser une bouteille plastique de 50 cl. Il suffit de faire deux repères (un à 50 ml, un autre à 300 ml). La proportion (pour notre enveloppe* d'un format proche du format A5) est de 50 ml de pâte pour 250 ml d'eau. C'est à ce moment-là que l'on peut colorer la pâte. Attention : on part d'une couleur grise - nous n'avons pas désencré la pâte. Une fois la pâte diluée, on la verse au-dessus du tamis dans le moule plastique (5) en forme d'enveloppe*. Une fois la pâte bien répartie, on attrape le moule, bien par le dessous, et on le remonte très lentement (à la vitesse d'un escargot fatigué !). On doit sentir une résistance : effet ventouse (les fibres se déposant sur le tamis bouchent les trous et empêchent l'air de passer). L'eau traverse le tamis, les fibres de cellulose restent dessus (6). La feuille prend forme, mais attention, à ce stade, la feuille de papier contient encore plus de 95% d'eau. Elle est très fragile. En cas de présence de trous, inutile de chercher à les boucher à la main (on abîme encore plus la feuille). La solution est de recommencer !

On enlève la partie supérieure du moule (7) et on place une feuille de journal dessus. On retourne l'ensemble sur la table (dans le langage des moulins à papier, cette action se nomme le "couchage" de la feuille). On retire la deuxième partie du moule. En appuyant sur le tamis, on constate que l'eau le traverse (8). A l'aide d'une éponge, on cherche à récupérer le maximum d'eau (pour économiser l'eau, on essore l'éponge dans la bassine). On "tapote" le tamis avec l'éponge, on ne fait pas de mouvements latéraux : les fibres risqueraient de glisser, la feuille serait alors abîmée. En appuyant pour récupérer l'eau, on presse également la feuille augmentant ainsi la cohésion des fibres. Plus on retirera d'eau, plus vite la feuille sèchera. Après "essorage", on retire le tamis et on met à sécher la feuille ainsi obtenue.

* le matériel que nous utilisons est en forme d'enveloppe. On trouve dans le commerce des kits proposant d'autres formes. On peut également fabriquer son propre kit pour pas très cher : voir ci-dessous.

retour haut de page

Avec la "forme" que vous venez de fabriquer :

Atelier papier recyclé - décollage du feutre - www.planete-echo.net
13 - Déposez un feutre sur la feuille.

Atelier papier recyclé - Epongez l'eau en appuyant fortement
14 - Retournez et posez. Puis, à travers le tamis, épongez l'eau en appuyant fermement.

Atelier papier recyclé - Retirer le tamis
15 - Retirer le tamis en veillant à ne pas déchirer la nouvelle feuille.

Atelier papier recyclé - Fabrication de la feuille avec la forme
9 - Tenir fermement le tamis et la forme. Plongez doucement l'ensemble dans la bassine.

Atelier papier recyclé - Fabrication de la feuille avec la forme
10 - Remontez bien à l'horizontal. Les fibres restent sur le tamis, l'eau le traverse. 

Atelier papier recyclé - Fabrication de la feuille avec la forme
11 - Laisser égouter quelques instants.

Atelier papier recyclé - Fabrication de la feuille avec la forme
12 - Retirer le cadre en évitant de faire des gouttes.
Matériel
• une bassine remplie de 10 litres d'eau et de taille adaptée à la forme,
• un sceau avec la pâte préparée,
• la forme que vous venez de fabriquer,
• quelques morceaux de feutre de taille supérieure au format de la forme ou des feuilles de journaux.
• éventuellement un séchoir à linge et des pinces à linge.

La technique est différente et correspond à la méthode historique, toujours pratiquée dans les moulins qui fabriquent du "papier à la forme", pour reprendre la syntaxe adéquate. Elle demande un peu plus de savoir-faire. Mais si, comme pour les crêpes, la première est souvent ratée, le coup de main vient vite !...

Pour commencer, stocker la pâte préparée selon la méthode indiquée ci-dessus dans un sceau. Dans une bassine, verser une dizaine de litres d'eau (ne pas la remplir complètement). Assurez-vous que la taille de la bassine vous permette bien d'utiliser la forme que vous avez fabriquée.

Le dosage de la pâte ne se fait pas dans une bouteille. Verser trois ou quatre bonnes poignées de pâte directement dans la bassine remplie d'eau. Toutes les deux ou trois feuilles, il faudra rajouter une poignée de pâte dans la bassine pour que la quantité reste constante. L'épaisseur de la feuille dépendra de la quantité de pâte présente dans la bassine et de la rapidité du mouvement.

Pour teinter la pâte, vous pouvez verser quelques pincées de pigments naturels directement dans la bassine. Toutes les feuilles fabriquées lors de la session seront de la même couleur. Astuce : vous pouvez commencer avec une couleur primaire, puis en rajouter une deuxième. Vous optiendrez ainsi d'autres couleurs... Vous pouvez aussi utiliser des épices pour colorer l'eau.

Prenez la forme et déposer dessus, côté tamis, le deuxième châssis (voir les photos). Tenir fermement ces deux éléments et les bras tendus, placez-les le long de la bassine qui se trouve en face de vous (9).

Ramenez doucement la forme en la maintenant horizontalement au fond de la bassine. Remontez délicatement la forme, et sortez-la de l'eau (sans faire de grands gestes) (10). Attendez queqlues instants que l'eau s'écoule à travers le tamis (11). Les fibres de cellulose restent au-dessus du tamis. La feuille prend forme !

Enlevez le cadre (12) et recouvrez la feuille d'un morceau de feutre (13). Retournez l'ensemble et posez-le sur la table. En appuyant sur le tamis, on constate que de l'eau le traverse. Il est possible d'éponger à ce moment-là (14). En appuyant, on compresse les fibres et on récupère un maximum d'eau. Lorsqu'il n'y a plus d'eau qui traverse, soulevez le tamis délicatement (15). La feuille doit se détacher du tamis et rester sur le feutre. Il ne reste plus qu'à mettre à sécher.

Vous pouvez utiliser un séchoir à linge pour cette phase. Fixez les morceaux de feutre de la même façon que vous procédez pour le linge !

retour haut de page

Séchage de la feuille

Atelier papier recyclé - Séchage des feuilles de papier recyclé dans un four solaire artisanal
16 - Test de "four solaire". 

Atelier papier recyclé - Séchage des feuilles de papier recyclé grâce à un séchoir à linge
17 - Le séchoir à linge est une bonne solution.
De durée aléatoire, cette étape reste la plus longue mais ne nécessite pas d'intervention humaine. Il suffit de laisser la feuille bien à plat ou suspendue au séchoir à linge, dans un endroit bien ventilé.

Lors de nos ateliers à Calvi (dans le cadre du Festival du Vent), pour pouvoir mettre à sécher les nombreuses feuilles fabriquées par les enfants, nous avons repris le système du séchoir à linge traditionnel (17) : des ficelles tendues supportant les feuilles de journaux sur lesquelles ont été "couchées" les nouvelles feuilles de papier. Une fois sèche, la nouvelle feuille se décolle comme un autocollant. Attention aux bords : la barbe (terme utilisé pour parler des bords filandreux de la feuille) risque de rester sur son support et peu provoquer des déchirements. Bien s'assurer que la barbe se détache.

Même remarque lorsque vous utilisez du feutre.

retour haut de page

Fabriquez votre forme et transformez votre cuisine en moulin à papier !

Atelier papier recyclé - Fabriquez votre forme à partir de tamis
18 - Quelques cadre de peintre.

Atelier papier recyclé - Fabriquez votre forme avec un morceau de moustiquaire
19 - Un peu de moustiquaire.
Atelier papier recyclé - Fabriquez votre forme et votre tamis
20 - Quelques punaises ou clou de tapissier.

Atelier papier recyclé - Forme et tamis
21 - Et voilà quelques tamis et formes disponibles pour démarer la fabrication de feuilles de papier recyclé !

Pour quelques euros seulement, il est possible de fabriquer une forme qui vous permettra de réaliser de belles feuilles en papier recyclé.

Matériel :
• au moins deux châssis nus (18) achetés dans un magasin d'arts graphiques (il en faut toujours deux de même taille ; sur le premier, on fixera la moustiquaire, le second servira de cadre). Pour commencer, prendre des châssis d'une taille approchant le format A5 (21 cm sur 15 cm environ). Lorsque vous maîtriserez la technique, vous passerez à des formats supérieurs. Vous pouvez également utiliser des cadres photos (c'est plus cher, car il y a le fond et le verre !).

• un morceau de moustiquaire (19) acheté dans un magasin de bricolage. Avec 1 m de long sur la largeur du rouleau vous pourrez fabriquer toute une panoplie de formes. Choisissez une maille la plus fine possible.

• quelques punaises ou des clous de tapissier en laiton (inoxydable).

Fabrication :
• découpez la moustiquaire au format de votre châssis en y ajoutant 5 à 6 cm (de chaque côté) selon l'épaisseur du cadre.

• centrez le châssis sur la moutiquaire et repliez les bords. Bloquez avec les punaises (ou des clous de tapissier).

• coupez l'excédent de moustiquaire pour faire de beaux angles. Le résultat final doit ressembler aux photos 20 et 21.

Bravo ! Vous êtes maintenant prêt à fabriquer votre première feuille de papier. Mais juste avant, il faut préparer la pâte !...

Vous n'avez pas le temps de fabriquer vos prores cadres, pas de problème, voici un lien vers le site d'Amazon qui vous propose une grande variété de cadres : Fabriquer votre papier recyclé
.
retour haut de page

Comment soutenir Planète écho ?

Vous trouverez ci-dessous des liens (que nous avons sélectionnés) vers le site d'Amazon.fr qui propose des livres, des jeux, etc...  cités sur cette page (ou en relation avec l'esprit de notre site, comme des kits de fabrication de papier recyclé ou des produits fabriqués à partir de papier recyclé). Nous faisons ce choix afin de financer partiellement l'association. En effet, si vous achetez l'un de ces produits, ou un autre produit (livre, musique, etc...) après être arrivé sur le site d'Amazon par ces liens, une commission de quelques % est reversée à Planète écho. C'est un moyen de nous financer (sans dépenser plus) ! Si vous êtes un habitué de ce site marchand pensez à passer par Planète écho...
Merci pour votre participation !



retour haut de page

Site réalisé par Planète écho - Dernière mise à jour : 28 mars 2022- Contact : planeteeco@aol.com